Pépinières et Roseraies de Bourgogne
Quelle terre pour les rosiers ?

Quelle terre pour les rosiers ?

Rosiers de qualité, élevés avec passion, nous sommes producteurs reconnu de rosiers cultivés en racines nues et en pots depuis plusieurs générations.

Qu'il s'agisse de rosiers couvre-sols, de rosiers grimpants, de rosiers lianes, de rosiers remontants, de rosiers buissons, de rosiers anglais ou de rosiers paysagers, le sol dans lequel vous allez planter vos rosiers conditionne leur développement. Leur vitalité et leur vigueur dépendent en grande partie du substrat où ils évoluent.

Les rosiers se plaisent dans quasi toutes les natures de sol même s’ils ont une préférence pour les sols profonds plutôt riche en humus. Convaincus que les rosiers peuvent aussi s’épanouir dans les sols plus difficiles à exploiter,  chez les Pépinières & Roseraies DIMA, nous produisons des rosiers résistants au calcaire, grâce au greffage sur le porte-greffe Laxa. Quelle que soit la variété, la floraison, ce greffage spécifique est la solution qui permet à tous les jardins et parcs ensoleillés d’intégrer durablement des rosiers.

Quel est l’impact du sol sur la croissance des rosiers ?

C’est dans la terre que vos rosiers vont puiser les minéraux nécessaires à leur développement et leur bonne santé. De la qualité du sol en découle les différents apports nutritifs tout au long de la croissance de la plante en fonction des cycles végétatifs. Que votre terre soit lourde, compacte, craquelante, très filtrante, son amélioration est possible à long terme avec un apport très régulier de matières organiques telles que du compost ou du fumier. Même l’entretien de la bonne fertilité de son sol passe par un apport au moins annuel de matières organiques comme Nutriterre. Les sols très pauvres en matières organiques ou très filtrants gagneront à être complémentés par un apport d'engrais pour rosiers au printemps et à chaque remontée de floraison. Celui-ci permet d’apporter tous les nutriments aux plantes et favorisent l’abondante floraison.

Quelles règles respecter lors de la plantation de mes rosiers ?

Si vous plantez des rosiers à l’emplacement d’anciens, il est nécessaire de changer la terre sur une profondeur de 30 cm soit minimum la valeur d’une demi-brouette par pied.

Pour une excellente reprise de vos rosiers et leur assurer une floraison abondante et durable, nous vous recommandons une plantation dans un sol profond, riche en matières organiques. L’apport de compost est une bonne alternative si il est suffisamment décomposé depuis au moins 3 ans, sinon l’option la plus simple reste l’ajout d’un amendement en matières organiques comme Nutriterre.

Idéalement, la terre dans laquelle vous allez planter vos rosiers doit être plutôt consistante afin de retenir les nutriments. Avec un sol sableux plus filtrant, il est intéressant d’ajouter à la plantation de la terre plus consistante telle que de la terre végétale. L’apport d’eau est bien entendu nécessaire lors de la plantation. Là encore, quelques principes simples permettent d’assurer une plantation dans les conditions idéales. Notre fiche conseils “Comment planter des rosiers?", développée par nos pépiniéristes professionnels, vous donnera les meilleures astuces pour que vos rosiers soient un succès au jardin.

Pour les plantations dans un joli pot qui ornera vos lieux de vie extérieur, prévoyez un mélange de terre de jardin avec un peu de terreau et d’amendements organiques ou choisissez un mélange prêt à l’emploi comme terre de nos campagnes.

Mise à jour : 11/06/2022.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d'intérêts, ainsi que des services de partage et pour optimiser les fonctionnalités du site. En savoir plus ›