Pépinières et Roseraies de Bourgogne
Comment tailler un rosier ?

Comment tailler un rosier ?

D’ailleurs, pourquoi tailler un rosier ?

L’objectif des différentes tailles est d’assurer une forme adaptée à la végétation du rosier, de favoriser les floraisons et de stimuler le renouvellement de nouvelles pousses partant de la souche.

Tout d’abord, démystifions la taille, les rosiers pardonnent les erreurs. Après une taille, observez la réaction de pousse du rosier et corrigez votre façon de faire la prochaine fois.

Les outils indispensables pour une taille propre et nette sont, un sécateur bien coupant, propre et désinfecté (entre chaque rosier, si il y a suspicion de maladies), un ébrancheur pour les tiges plus grosses. Une paire de gants épais est nécessaire pour protéger vos mains des épines.

Étant donné que les tailles diffèrent selon la végétation des familles de rosiers, nous avons choisi d’aborder ce sujet selon cette caractéristique. Le classement est le suivant: rosiers buissons, rosiers arbustifs, rosiers grimpants, rosiers lianes, rosiers couvre-sol. Si vous avez besoin de connaître la différence entre chaque, consultez nos fiches conseils, Quelles différences entre les rosiers arbustifs, les rosiers buissons et les rosiers couvres sol ? et Quelles différences entre les rosiers lianes et les rosiers grimpants ?

Les différentes sortes de tailles

On distingue quatre sortes de taille et chacune a son utilité au cours de la vie de vos rosiers.

La taille de formation agit sur la végétation, la taille des roses fanées entre les floraisons favorise une généreuse remontée, la taille de nettoyage en novembre et la suppression des gourmands appelés rejets de porte-greffe.

Selon les familles de rosiers, seulement certaines tailles s’appliquent et se réalisent à des époques en particulier.

Seulement la suppression des rejets du port-greffe est à réaliser rapidement quelque soit la saison. Ne tardez pas, le greffage de la variété désirée est remis en cause si ce rejet prend de l’ampleur.

Les rosiers buissons à grandes fleurs ou à fleurs groupées

Que ce soit pour les rosiers buissons à grandes fleurs ou les rosiers buissons à fleurs groupées, la taille est déterminante pour la qualité des plantes, leur effet esthétique et leur pérennité.

Fin février, début mars, à la sortie de l’hiver coupez court les branches à environ 20 cm du sol (la hauteur d’un sécateur). Cette action rajeunit les souches en favorisant de nouvelles pousses. Retirez aussi les tiges frêles, abîmées ou malades.

En juin-juillet, après la première floraison, supprimez les fleurs fanées. Cette taille est plus légère, coupez sous cinq vraies feuilles depuis les roses en rééquilibrant si nécessaire le buisson.

En novembre, vous pouvez réaliser une taille longue pour le nettoyage avant l’hiver.

Les rosiers anciens arbustifs, rosiers paysagers arbustifs, rosiers anglais

Qu'il s'agisse des rosiers anciens arbustifs, des rosiers paysagers arbustifs ou bien des rosiers anglais cette catégorie demande peu de taille, si vous les taillez, respectez leur port naturel et le volume et conduisez-les comme des arbustes.

Si nécessaire, taillez en mars les variétés à floraison remontante ou en juillet les variétés non remontantes. La longueur de la taille est une réduction d’un tiers des branches et si nécessaire le retrait de grosses branches à la base pour stimuler le renouvellement de nouvelles pousses au pied.

La plupart de ces variétés produisent des fruits appelés cynorhodons, très décoratifs en hiver. Laissez la floraison évoluer naturellement sans tailler pour en profiter.

Les rosiers paysagers couvre-sol

Une taille de formation en fin d’hiver, février-mars, maintient une bonne regénérescence des pousses des rosiers paysagers couvre-sols. Taillez légèrement en harmonisant la végétation.

Les rosiers couvre-sol n’ont pas besoin d’être taillés après floraison pour fleurir abondamment.

Les rosiers lianes

Au début de leur développement, les rosiers lianes nécessitent d’être guidés et attachés pour amener à grandir où vous souhaitez. Les rosiers lianes ne nécessitent aucune taille sauf en cas de branche gênante, cassée ou malade.

Les rosiers grimpants à floraison remontante

En février-mars, taillez et palissez vos rosiers grimpants remontants en même temps en guidant et attachant les charpentières sur le support. Taillez court les branches secondaires. Pour les vieux sujets, supprimez les branches les plus anciennes (plus de 5 ans) en les remplaçant par de jeunes charpentières.

Entre chaque floraison, taillez légèrement en retirant les roses fanées sous cinq vraies feuilles depuis les fleurs.

En novembre, vous pouvez réaliser une taille longue pour le nettoyage avant l’hiver.

Les rosiers grimpants à floraison non remontante

En juillet, après la fin de la floraison, taillez et palissez en guidant et attachant les charpentières sur le support. Taillez les branches secondaires. Pour les vieux sujets, supprimez les branches les plus anciennes ( plus de 5 ans) en les remplaçant par des jeunes charpentières.

Avant la taille de formation, début mars, d'un rosier grimpant à floraison remontante

Après la taille de formation, début mars, d'un rosier grimpant à floraison remontante

Les rosiers sur tige

La taille de formation et surtout de maintien de la forme en boule, se réalise en février-mars.

Entre chaque floraison, taillez légèrement les roses fanées en conservant la boule.

Les rosiers pleureurs

Ces rosiers ne demandent pas de taille particulière. Si il y a lieu de le rajeunir, après floraison les vieux rameaux se réduisent de moitié ou se suppriment si les pousses de remplacement sont nombreuses.

Vous voici prêts à effectuer la taille de vos rosiers quelque soit leur variété et leur végétation.

Mise à jour : 09/06/2022.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d'intérêts, ainsi que des services de partage et pour optimiser les fonctionnalités du site. En savoir plus ›