Pépinières et Roseraies de Bourgogne

Promotion sur des rosiers et des arbustes à petits fruits en racines nues

Pour accèder directement à la promotion, cliquez ici.

Rosier paysager Westerland® (Korlawe)

Large fleur double en coupe abricot cuivré sur un feuillage vert vif. Variété très remontante, très parfumée et très résistante aux maladies. Kordes, 1969. Hauteur: 1,50 à 3 m. Lire la suite

Très grandes fleurs orangées. Remarquable

Parfum
Puissant

Hauteur à maturité
1.2 à 1.5 m

Exposition
Soleil

Floraison
Remontant

Facilité de culture
Débutant

Utilisation
Mixed-borders, massifs, haies, piliers, arches

Westerland® Racines nues
36 disponibles
13,30 €
  • Click & collect
  • Livraison à domicile
Westerland® Pot 5 l
5 disponibles
24,30 €
  • Click & collect
  • Livraison à domicile

Description

Large fleur double en coupe abricot cuivré sur un feuillage vert vif.

Variété très remontante, très parfumée et très résistante aux maladies.

Kordes, 1969.

Hauteur: 1,50 à 3 m.

Caractéristiques

Parfum Puissant
Hauteur à maturité 1.2 à 1.5 m
Exposition Soleil
Floraison Remontant
Facilité de culture Débutant
Utilisation Mixed-borders, massifs, haies, piliers, arches
Couleur dominante Orange
Port du rosier Arbuste
Forme de fleur Double
Peu épineux Non
Taille des fleurs Grande
Bouquet Non
Cynorhodons Non
Label / Palmarès ADR
Type de sol Calcaire, argileux, sableux, tourbeux, humifère
Peu de taille Oui
Mélifère Non
Obtenteur Kordes

Plantation

Nos rosiers sont greffés sur le porte-greffe Rosa Laxa et cultivés dans nos pépinières. Ils sont parfaitement adaptés aux sols calcaires et conviennent aux autres types de sol.

Les rosiers préfèrent généralement un emplacement bien aéré et ensoleillé sur la base d’un minimum de 7 à 8 heures de soleil par jour. Les rosiers supportent mal la concurrence racinaire. Privilégiez un endroit éloigné des arbres et des haies.

La distance de plantation des Rosiers paysagers arbustifs est de 1 mètre, espacez plus si vous souhaitez que la végétation entre chaque plante soit moins dense.

Si vous plantez de jeunes rosiers à l’emplacement d’anciens, il est nécessaire de changer la terre sur une profondeur de 30 cm soit la valeur d’une demi-brouette par pied. Bêchez l’ensemble du massif à planter et ouvrez un trou de 30 à 40 cm de profondeur et de diamètre à chaque emplacement.

Décompactez le fond et mélangez un amendement organique (fumier) de type Nutriterre (3 à 5 kg par trou) à la terre du fond. Si la terre est très grossière, apportez un terreau de plantation sur les racines sans excès (15L par pied) ou utilisez de la terre végétale fine (effet durable et pH adapté). Si la terre est de composition légère et sableuse, ajoutez de la terre végétale (un tiers en volume).

Préparation, habillage d'un rosier Westerland® présenté en racines nues :

  • Côté racines : Le pralinage est une technique très utile pour la reprise et facile à mettre en œuvre. Confectionnez, dans un trou ou dans un sceau, une boue onctueuse (mélange de terre et d’eau additionné de fumier composté), plongez les racines de chaque rosier dans ce mélange pour bien les enduire en ayant pris soin de les tailler préalablement de quelques cm. Une longueur de 35 cm de racines est suffisante.
  • Côté branches : Si ça n’a pas été fait, supprimez les branches fines, conservez 3 à 5 belles branches maximum et réduisez-les à 25 cm maximum du point de greffe.

Préparation d'un rosier Westerland® cultivé en conteneur :

  • Côté système racinaire : Arrosez copieusement, une fois l'eau en surplus complétement évacué, retirez le pot puis détassez avec délicatesse le bas de la motte de terre.
  • Côté partie aérienne : Tout dépend de la saison de votre achat et de l'avancement de la floraison.Si le rosier est en végétation, c'est à dire avec des feuilles, une taille légère sera nécessaire seulement après une floraison. Pour plus de détails, consultez notre fiche conseil : Comment tailler un rosier ? Si le rosier est en repos végétatif, ceci correspond à la saison hivernale, conservez 3 à 5 belles branches maximum et réduisez-les à 25 cm maximum du point de greffe.

À la plantation de vos plants en racines nues ou en pot, disposez le rosier de sorte que son point de greffe ne soit pas enterré, appuyez légèrement la terre pour la mettre en contact avec les racines (bornage). Arrosez copieusement aussitôt planté (10L d’eau par rosier, soit un bon arrosoir) même si il pleut. Un buttage de la base des rosiers peut être utile en région froide pour le premier hiver, il suffit de remonter de la terre sur 15/20 cm pour couvrir la souche ou protéger avec des feuilles mortes.

À la reprise au printemps, il est possible que certaines branches aient noircies ou séchées. Il suffit d'éliminer totalement cette partie même si il faut les réduire jusqu’à la greffe. Débutez pour dégager le point de greffe si vous l'avez recouvert avant l'hiver.

Au cours de la première année de la plantation, dès que les rosiers ont développé leur feuillage et jusqu'en octobre, assurez un arrosage régulier avec une quantité de 10L d’eau par rosier tous les 10 à 15 jours sauf si le temps est très pluvieux. Maintenez une terre propre, régulièrement binée.

Ne mettez pas d'écorces de pins au pied de vos rosiers et évitez tout paillage au moins la première année.

Utilisation

Selon leur végétation, les rosiers peuvent être destinés à une ou plusieurs utilisations. Découvrez comment profitez au mieux du Rosier paysager Westerland® :


Utilisation en mixed-border

Le mixed-border, appelé aussi bordure mixte ou mélangée, correspond au style jardin à l’anglaise.

Pour faire simple, il s’agit d’un désordre organisé d’un mélange de plantes de toutes catégories, arbres, arbustes, rosiers, plantes vivaces. Pourtant chaque plante a sa place pour s’épanouir et l’ensemble donne une harmonie où il y a en toutes saisons un intérêt particulier, des fleurs, un feuillage remarquable, des branches ou écorces originales.

Les rosiers paysagers arbustifs ont une place indispensable dans ces aménagements, ils peuvent être en arrière-plan pour les plus grands ou en second plan pour les tailles plus modérées. Et surtout les rosiers à floraison remontante ont la faculté d’offrir plusieurs fois dans la belle saison de magnifiques roses qui rappelons-le sont les reines des fleurs.

La place d’un rosier dans un mixed-border est à choisir en fonction de l’ensoleillement, avec un minimum de 6 heures de soleil, en restant aéré et aussi en tenant compte de la taille à maturité du dit rosier. Dans ce contexte de culture, le rosier sera dans de bonnes dispositions pour son épanouissement et sa résistance aux maladies.

Les rosiers de taille imposante iront garnir le fond du massif, ceux de dimension moyenne se positionneront au milieu.

Un point à ne pas prendre de vue, lors de l’élaboration de votre aménagement, est le respect des distances de plantation. Un rosier paysagers arbustif demande une distance minimale de 1 mètre par rapport aux autres végétaux, cet éloignement permet au rosier d’avoir sa place pour se développer et surtout de ne pas avoir de concurrence au niveau de son système racinaire, situation qui le met en difficulté. Cet espace est à concevoir en se projetant avec des plantes ayant atteint leur taille à maturité.

La première année, l’impression d’espace vide est normale. Une astuce, le premier été vous pouvez compléter avec des végétaux annuels.

Si la surface est assez grande, plutôt que de positionner de manière individuelle des rosiers, vous pouvez réaliser des groupes de 3, 5, 7 plants qui permettront de créer un effet plus imposant.

La même variété de rosier ou groupe de rosiers peut être planté plusieurs fois de façon dispersée afin de créer une touche de rappel au travers les différentes variétés et catégories de végétaux. On peut réaliser des contrastes ou des harmonies en colorimétrique en ciblant d’autres végétaux en fleurs aux mêmes périodes ou avec un feuillage insolite.


Utilisation en massif

Le rosier Westerland® est adapté pour créer des massifs de roses.

De multiples aménagements sont possibles en dimension et en forme, bordure, arrondi, rectangle, spirale … Ces choix sont en fonction de la configuration de votre jardin, de vos envies et de l’ensoleillement.

En moyenne les rosiers demandent un minimum de 6 heures de soleil par jour dans un espace aéré. Ces bonnes conditions sont favorables au développement et à la résistance aux maladies du rosier.

La sélection des couleurs se fait selon vos goûts, vous pouvez choisir une seule variété pour un rendu uniforme ou préférer un mélange de plusieurs couleurs très variées. Essayez avant tout de rester cohérent par rapport à l’environnement existant. Les solutions intermédiaires sont un dégradé harmonieux d’une couleur (par exemple le rose) ou un contraste de deux ou trois couleurs (par exemple rouge, orange, jaune). Le blanc permet de faire ressortir les autres couleurs, sachant que celle-ci prédomine au niveau visuel, une petite quantité suffit à produire de l’effet. Selon la sensibilité et l'appréciation de chacun, l'alliance exclusive des coloris roses et rouges n'est pas forcément la plus harmonieuse. Ce précepte global est à adapter pour créer une continuité avec le milieu où est situé le massif.

La disposition des plants dépend aussi de vos envies, une bordure de rosiers parfaitement alignés est bienvenue si la structure du jardin est style à la française, bien rectiligne. Sinon une plantation en quinconce ou légèrement décalée donne une impression plus naturelle.

De la même manière, la distribution des couleurs peut être une alternance de deux coloris qui valorise un alignement précis ou sinon vous pouvez procéder par touche de couleurs en disposant ensemble plusieurs plants d'une même variété. Ce regroupement pourra être répété en variant couleur et nombre de plants.

La distance de plantation, à ajuster en fonction de l’effet que vous recherchez, est de 1 mètre pour des rosiers paysagers arbustifs qui vont s’entrelacer et plus éloignée si vous souhaitez que les plants soient plus détachés des autres.

Pour une petite quantité de rosiers, un nombre total impair est plus harmonieux.

L’année de la plantation vous pouvez intégrer dans le massif des bulbes à floraison printanière genre crocus, narcisse, tupile qui n’entreront pas en concurrence avec le système racinaire des rosiers. Elles apporteront gaieté dès la sortie de l’hiver avant l’arrivée des roses.

Les années suivantes, vous pouvez aussi ajouter au pied de vos rosiers des plantes vivaces dites couvre-sol, phlox, aubriète, armeria, œillet, géranium, sedum … Sélectionnez que des plantes basses avec un enracinement en surface du sol afin de laisser la profondeur aux rosiers. Ces plantes vivaces apporteront un tapis végétal vivant et florifère et vous diminuera le travail de désherbage.

Vous pouvez aussi pailler vos rosiers sous certaines conditions. La première année correspond à la mise en place du système racinaire, l’arrosage régulier tassera la terre qui demandera d’être régulièrement biné. L’adage, un binage vaut deux arrosages, est justifié et apprécié par les rosiers. Le paillage est déconseillé pour effectuer cette opération. Les années suivantes, privilégiez un paillage minéral plutôt que végétal et ne mettez pas d’écorces de pins sous peine de perdre vos plants.


Utilisation en haie

Une haie consiste à planter des végétaux en alignement pour marquer une limite entre plusieurs zones. Vous pouvez implanter une haie sur le pourtour de votre parcelle pour végétaliser, fleurir et parfumer une clôture, un mur ou pour éviter les regards indiscrets. A l’intérieur de votre jardin, en plantant une haie, vous pouvez aussi créer différentes zones à vivre ou délimiter des parties de styles différents.

Les plantes utilisées peuvent être des végétaux à essences différentes telles que arbres, arbustes à fleurs dont les rosiers, arbustes persistants, dans ce cas on parle de haie vive. Une autre possibilité est de composer seulement avec des rosiers soit avec une seule variété pour un résultat uniforme spectaculaire, soit avec différentes variétés pour un effet varié en harmonie ou en contraste de couleur.

Les rosiers arbustifs avec leur port érigé libre, leur ramification solide, leur hauteur et large posture sont les plus adaptés dans l’utilisation d’une haie. Les rosiers paysagers arbustifs avec leur végétation vigoureuse correspondent à cette utilisation.
Les autres catégories de rosiers se prêtant à la plantation en haie sont les rosiers anciens et botaniques ainsi que les rosiers anglais David Austin.

L’emplacement à privilégier lors de la plantation de rosiers est un endroit aéré avec un minimum de 6 heures d’ensoleillement. Cette situation est propice à un bon développement et une bonne résistance aux maladies des rosiers. La distance de plantation est d’un minimum de 1 mètre entre deux plants pour les rosiers paysagers arbustifs tel que le rosier Westerland®.


Utilisation pour couvrir un pilier ou une arche

Les rosiers grimpants sont idéaux pour masquer un pilier, un poteau disgracieux ou garnir une petite armature ayant une faible emprise au sol. Ceci permet d’apporter de la végétation, des roses parfumées sur une hauteur avec une faible largeur et d’amener une touche d’originalité. Plantez Westerland® au pied du pilier et guider les branches au fur et à mesure de leur allongement autour du pilier de façon à l’enlacer.

L’arche est un symbole de passage, lieu unique apportant un charme supplémentaire au jardin. Elle invite le promeneur au voyage, des rosiers parfumées et florifères rendront l’endroit encore plus agréable. Plantez deux plants de chaque côté à l’extérieur de l’arche, guider les branches durant leur développement sur la structure verticale puis sur la partie supérieure.

Le pilier, ou l’arche, doit être robuste et fixé correctement au sol pour supporter le poids du rosier et la prise au vent.

Certaines variétés de rosiers paysagers arbustifs peuvent se comporter comme des grimpants en les taillant et les conduisant comme tels.

Les rosiers payagers arbustifs conduits en grimpant sont à petit développement d’une hauteur de 2 à 3 m.  Cette catégorie est parfaite pour recouvrir ces types de structure.

L’emplacement de vos plantations est à sélectionner sur une zone aérée avec un minimum de 6 heures de soleil, ces conditions permettent un bon développement du rosier et une meilleure résistance aux maladies.


Les renseignements dispensés sont d’ordre général, si vous souhaitez des conseils personnalisés avec un devis et un plan de plantation, les Pépinières et Roseraies Dima disposent d’un service aménagement / plantation que vous pouvez contacter.

Avis clients (0)

Les avis ci-dessous sont classés par ordre chronologique décroissant et sont soumis à validation avant publication.
Consultez les Conditions générales d'utilisation des avis pour plus d'informations sur notre politique de gestion des avis.

Il n'y pas encore d'avis client pour ce produit.

Conseils & entretien

La spécialité des Pépinières et Roseraies Dima: “les rosiers résistants au calcaire et aux variations climatiques de type continental”. Plus de vingt ans de culture en Bourgogne-Franche-Comté ont permis d’améliorer nos savoir-faire et d’approfondir nos connaissances que nous souhaitons partager avec vous dans cette rubrique.

Voir toutes nos fiches Conseils rosiers

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d'intérêts, ainsi que des services de partage et pour optimiser les fonctionnalités du site. En savoir plus ›