Pépinières et Roseraies de Bourgogne

Rosier grimpant Ghislaine de Féligonde

Le rosier Ghislaine de Féligonde est très renommé, on le retrouve dans de nombreux jardins. Il peut être conduit en gros arbuste, arqué ou palissé, en grimpant à moyen développement. Le feuillage sombre et brillant est dense et très résistant… Lire la suite

Incontournable grimpant orangé
Résistant aux maladies
Longue et généreuse floraison

Parfum
Léger

Hauteur à maturité
2 à 3 m

Exposition
Soleil, mi-ombre

Floraison
Légèrement remontant

Facilité de culture
Débutant

Utilisation
Haies, piliers, arches, murs et clôtures

Ghislaine de Féligonde Racines nues
Disponible en novembre
17,40 €
  • Click & collect
  • Livraison à domicile
Ghislaine de Féligonde Pot 10 l
6 disponibles
42,00 €
  • Click & collect
  • Livraison à domicile

Description

Le rosier Ghislaine de Féligonde est très renommé, on le retrouve dans de nombreux jardins. Il peut être conduit en gros arbuste, arqué ou palissé, en grimpant à moyen développement.

Le feuillage sombre et brillant est dense et très résistant aux maladies.

Le magnifique spectacle commence dès l’arrivée des boutons orange qui contrastent avec les feuilles. Puis ils s’ouvrent au fur et à mesure en petits pompons entrainant une première floraison généreuse et longue.

Le coloris des roses fluctue entre le jaune abricot et le jaune pastel selon le terroir et l’exposition. Les teintes sont plus intenses en situation mi-ombragée.

La remonté de floraison en automne est plus légère.

Famille : Multiflora, Obtenteur : Tubat, 1916

Caractéristiques

Parfum Léger
Hauteur à maturité 2 à 3 m
Exposition Soleil, mi-ombre
Floraison Légèrement remontant
Facilité de culture Débutant
Utilisation Haies, piliers, arches, murs et clôtures
Couleur dominante Orange
Port du rosier Grimpant
Forme de fleur Pompon
Peu épineux Oui
Taille des fleurs Petite
Bouquet Non
Cynorhodons Oui
Type de sol Calcaire, argileux, sableux, tourbeux, humifère
Peu de taille Non
Mélifère Non
Obtenteur Turbat

Plantation

Nos rosiers sont greffés sur le porte-greffe Rosa Laxa et cultivés dans nos pépinières. Ils sont parfaitement adaptés aux sols calcaires et conviennent aux autres types de sol.

Les rosiers préfèrent généralement un emplacement bien aéré et ensoleillé sur la base d’un minimum de 7 à 8 heures de soleil par jour. Les rosiers supportent mal la concurrence racinaire. Privilégiez un endroit éloigné des arbres et des haies.

La distance de plantation des Rosiers grimpants remontants est de 3 mètres, espacez plus si vous souhaitez que la végétation entre chaque plante soit moins dense.

Si vous plantez de jeunes rosiers à l’emplacement d’anciens, il est nécessaire de changer la terre sur une profondeur de 30 cm soit la valeur d’une demi-brouette par pied. Bêchez l’ensemble du massif à planter et ouvrez un trou de 30 à 40 cm de profondeur et de diamètre à chaque emplacement.

Décompactez le fond et mélangez un amendement organique (fumier) de type Nutriterre (3 à 5 kg par trou) à la terre du fond. Si la terre est très grossière, apportez un terreau de plantation sur les racines sans excès (15L par pied) ou utilisez de la terre végétale fine (effet durable et pH adapté). Si la terre est de composition légère et sableuse, ajoutez de la terre végétale (un tiers en volume).

Préparation, habillage d'un rosier Ghislaine de Féligonde présenté en racines nues :

  • Côté racines : Le pralinage est une technique très utile pour la reprise et facile à mettre en œuvre. Confectionnez, dans un trou ou dans un sceau, une boue onctueuse (mélange de terre et d’eau additionné de fumier composté), plongez les racines de chaque rosier dans ce mélange pour bien les enduire en ayant pris soin de les tailler préalablement de quelques cm. Une longueur de 35 cm de racines est suffisante.
  • Côté branches : Si ça n’a pas été fait, supprimez les branches fines, conservez 3 à 5 belles branches maximum et réduisez-les à 25 cm maximum du point de greffe.

Préparation d'un rosier Ghislaine de Féligonde cultivé en conteneur :

  • Côté système racinaire : Arrosez copieusement, une fois l'eau en surplus complétement évacué, retirez le pot puis détassez avec délicatesse le bas de la motte de terre.
  • Côté partie aérienne : Tout dépend de la saison de votre achat et de l'avancement de la floraison.Si le rosier est en végétation, c'est à dire avec des feuilles, une taille légère sera nécessaire seulement après une floraison. Pour plus de détails, consultez notre fiche conseil : Comment tailler un rosier ? Si le rosier est en repos végétatif, ceci correspond à la saison hivernale, conservez 2 à 3 belles branches maximum.

À la plantation de vos plants en racines nues ou en pot, disposez le rosier de sorte que son point de greffe ne soit pas enterré, appuyez légèrement la terre pour la mettre en contact avec les racines (bornage). Arrosez copieusement aussitôt planté (10L d’eau par rosier, soit un bon arrosoir) même si il pleut. Un buttage de la base des rosiers peut être utile en région froide pour le premier hiver, il suffit de remonter de la terre sur 15/20 cm pour couvrir la souche ou protéger avec des feuilles mortes.

À la reprise au printemps, il est possible que certaines branches aient noircies ou séchées. Il suffit d'éliminer totalement cette partie même si il faut les réduire jusqu’à la greffe. Débutez pour dégager le point de greffe si vous l'avez recouvert avant l'hiver.

Au cours de la première année de la plantation, dès que les rosiers ont développé leur feuillage et jusqu'en octobre, assurez un arrosage régulier avec une quantité de 10L d’eau par rosier tous les 10 à 15 jours sauf si le temps est très pluvieux. Maintenez une terre propre, régulièrement binée.

Ne mettez pas d'écorces de pins au pied de vos rosiers et évitez tout paillage au moins la première année.

Utilisation

Selon leur végétation, les rosiers peuvent être destinés à une ou plusieurs utilisations. Découvrez comment profitez au mieux du Rosier grimpant Ghislaine de Féligonde :


Utilisation pour couvrir un pilier ou une arche

Les rosiers grimpants sont idéaux pour masquer un pilier, un poteau disgracieux ou garnir une petite armature ayant une faible emprise au sol. Ceci permet d’apporter de la végétation, des roses parfumées sur une hauteur avec une faible largeur et d’amener une touche d’originalité. Plantez Ghislaine de Féligonde au pied du pilier et guider les branches au fur et à mesure de leur allongement autour du pilier de façon à l’enlacer.

L’arche est un symbole de passage, lieu unique apportant un charme supplémentaire au jardin. Elle invite le promeneur au voyage, des rosiers parfumées et florifères rendront l’endroit encore plus agréable. Plantez deux plants de chaque côté à l’extérieur de l’arche, guider les branches durant leur développement sur la structure verticale puis sur la partie supérieure.

Le pilier, ou l’arche, doit être robuste et fixé correctement au sol pour supporter le poids du rosier et la prise au vent.

Les rosiers grimpants adaptés à ces structures sont ceux à petit développement d’une hauteur de 2 à 3 m.

L’emplacement de vos plantations est à sélectionner sur une zone aérée avec un minimum de 6 heures de soleil, ces conditions permettent un bon développement du rosier et une meilleure résistance aux maladies.


Utilisation pour garnir un mur ou une clôture

Les rosiers grimpants sont parfaitement appropriés pour végétaliser à la verticale, en décorant de nombreux supports. Ils sont destinés à embellir une façade de cabanon ou d’une maison, ils ornent en rompant la monotonie d’un long mur, ils décorent et recouvrent une clôture pour limiter la visibilité de l’autre côté.

La contrainte principale, à prendre en compte pour un bon épanouissement et une bonne résistance aux maladies, est l’exposition avec un minimum de 6 heures d’ensoleillement. Autrement, nous pouvons vous proposez d’autres végétaux grimpants qui seront appropriées à une situation plus ombragée.

Le rosier ne s’agrippe pas de lui-même sur les murs, une installation simple et solide lui permettra de se développer à l’emplacement que vous lui avez choisi. Le mieux est de positionner le support d’attache avant la plantation du rosier. Vous pouvez prévoir un treillis prêt à poser qu’il suffira de fixer au mur. Une autre technique recommandée lors de grandes surfaces consiste à tendre des fils métalliques à l’aide de pitons fixés dans le mur. Vous n’aurez plus qu’à orienter et fixer les branches principales puis secondaires, pendant leur développement, en les répartissant toute la surface du support.

Le rosier Ghislaine de Féligonde est recommandé pour recouvrir de grands espaces tels que des murs, des clôtures grâce à végétation vigoureuse et sa taille imposante à maturité. A une distance minimum de 40 cm des fondations d’un mur ou d’une clôture, plantez le rosier incliné vers son support en conservant le point de greffe au-dessus du niveau du sol. Si vous souhaitez intégrer plusieurs rosiers, espacez-les de 3 mètres, voire plus si vous visez un effet non chevauchant entre eux.


Les renseignements dispensés sont d’ordre général, si vous souhaitez des conseils personnalisés avec un devis et un plan de plantation, les Pépinières et Roseraies Dima disposent d’un service aménagement / plantation que vous pouvez contacter.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites, pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d'intérêts, ainsi que des services de partage et pour optimiser les fonctionnalités du site. En savoir plus ›